John Mayer pour les Nuls

On connaissait « la Cuisine pour les Nuls », « la Compta pour les Nuls, « la Déco pour les Nuls » et même « Un Corps de Rêve pour les Nuls » (oui oui ça existe) ah oui j’allais oublier « la Guitare pour les Nuls « , oui lui je l’ai plusieurs fois feuilleté 🙂

Et pourquoi pas un « John Mayer pour les Nuls » !!

Parfait pour les cerveaux lobotomisés de certains français friands de Kendji, Maitre Gims ou encore Christine and les Reines… (désolée pour les fans)

Alors voici un petit article bien sympa qui regroupe les 15 infos à absolument savoir sur John Mayer pour briller en société… enfin pour briller entre fans de John en attendant. Espérons que ce post fasse découvrir une autre facette du chanteur autre que celle du playboy tombeur que l’on lit un peu trop souvent dans les tabloïds. N’hésitez pas à faire tourner et à faire connaître John et sa musique autour de vous !

Si vous êtes un vrai fan de Mayer vous connaissez surement tout ce qui va suivre, sinon j’espère que vous aurez envie d’en savoir plus et de parcourir ce blog.

Allez bonne lecture, enjoy !

mayer

 

John Mayer devient célèbre avec son premier album Room For Squares en 2001. Depuis il enchaîne les scènes et déchaine des foules en délire qui apprécient sa pop bluesy. Ses compétences guitaristiques sont souvent comparées à celle d’Eric Clapton ou Stevie Ray Vaughan son idole.

En 2005 il prend une direction différente avec le John Mayer Trio ou il joue plus de blues. Même s’il s’est retiré de la scène médiatique un certain temps la musique de Mayer continue d’attirer le public.

Voici quelques infos bien utiles à savoir sur ce guitariste de génie.

 

  1. John Mayer travaille avec les Vétérans.

John est en partenariat depuis quelques années avec le NCIRE, programme de santé et de réintégration des anciens combattants américains. Le programme est conçu pour aider les anciens combattants au retour dans la vie civile en leur fournissant des ressources en fonction de leurs besoins. Il contribue également à sensibiliser le public au sacrifice de ces hommes pour servir leur pays.

ncire

 

14. Il rejoint les « Morts »

Mayer a dit récemment qu’il était devenu un grand fan des Grateful Dead après avoir entendu un de leur plus grand succès « Althea ». Début 2015 il invite Bob Weir à jouer avec lui alors qu’il anime le Late Late Show sur une grande chaine de télé américaine. C’est alors que les deux deviennent bons amis. Après que le groupe termine sa tournée Fare Thee Well, qui célébrait les 50 ans des Dead, il se lie avec John Mayer pour monter les Dead & Company, et partent en tournée en fin d’année 2015.

John Mayer travaille avec Phil Lesh et fait une apparition lors de deux nuits de concerts afin de recréer les concerts événement des Grateful Dead des 8 et 9 Juin 1977.

dead-and-co-3-by-maria1

 

13. Il collectionne les montres de luxe

Prétendant que c’est un passe-temps qui « le garde sain d’esprit » Mayer a une collection de montres qui est estimée à des dizaines de millions de dollars. Son amour des belles pièces alimente également régulièrement sa colonne sur le site spécialisé Hodinkee.com et lui a valu une place de jury d’honneur lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

john_mayer_watches

 

12. Tout commence avec « Retour Vers le Futur »

John découvre la guitare après avoir vu Marty Mc Fly jouer « Johnny B. Goode » sur une ES 345 dans le cultissime « Retour Vers le Futur ». A l’âge de 13 ans son père lui loue une guitare et il prend des leçons dans un magasin local.

mcfly

 

  1. SRV son modèle

Après avoir reçu une cassette de l’artiste Mayer devient obsédé par le Blues. De là il rentre dans la légende et collabore avec des artistes tels B.B King, Buddy Guy, Freddie King, Otis Rush, Eric Clapton, John Scofield  et bien d’autres.

srv

 

  1. Il commence à écrire après un séjour à l’hôpital

A 17 ans Mayer est diagnostiqué avec des troubles cardiaques. Après avoir passé quelques jours à l’hôpital il écrit sa première chanson et continue dès son retour à la maison pendant sa convalescence.

young jm

 

  1. Il a collaboré avec des artistes Hip Hop

Reconnu seulement pour ses talents de guitariste blues Mayer collabore sur des projets Hip Hop avec Common et Kanye West en 2006 sur le titre « Go ». Il travaille aussi sur un bonus track japonais « Bittersweet Poetry » qui figure sur l’album de Kanye West « Graduation ».

 

  1. John Mayer à failli perdre la voix

En 2011 on diagnostique à John un granulome sur les cordes vocales et doit subir deux interventions chirurgicales pour les retirer. Malheureusement la maladie revient en 2012 ce qui force Mayer à annuler sa tournée. Le chanteur ne chante pas et parle difficilement pendant presque 2 ans. Il expliquera un peu plus tard devoir utiliser une ardoise ou son iPad pour se faire comprendre. Il en plaisante même presque en tournant une parodie de lui même, ou on le présente à son hologramme Tron Mayer qui le remplacera en tournée. Un régal !

 

  1. Mayer crée ses propres instruments Signature

Mayer travaille avec la marque de guitares Martin en 2003 pour produire une série limitée de sa propre guitare acoustique, la OM-28 John Mayer, et de nouveau en 2006 avec le modèle OMJM John Mayer.

John_Mayer_live_in_2007_01

 

A partir de 2005 il crée 3 modèles signature Stratocaster chez Fender, qui ne sont d’ailleurs actuellement plus produites depuis la séparation de John d’avec Fender.

John Mayer Collection

tweets-fender

Son modèle phare la fameuse « Black One » à été, elle, produite en deux finitions dont une tirée à 83 exemplaires, par la crème des Masterbuilders John Cruz. Pour en savoir plus sur cette guitare n’hésitez pas à relire l’article qui s’y consacre –> https://jhnmyr.wordpress.com/2012/12/09/blackone/

 

John Mayer « Black One »

Le musicien participe aussi à la conception d’un modèle d’ampli Two Rock en édition limitée, 25 exemplaires signés de la main de Mayer.

 

  1. Il a joué pour un bal de promo d’étudiants

En 2004 il répond à l’invitation d’un lycée, le « Pennsbury High School » pour qu’il vienne jouer lors de son bal de promo. Il joue un petit set de 3 titres « No Such Thing », « Clarity » et « Your Body is a Wonderland », pour le plus grand plaisir des étudiants qui avaient mené une campagne publique pour l’inviter lors de cette soirée.

 

  1. Il donne un demi-Grammy à Alicia Keys

Quand il gagne le Grammy de la meilleure chanson de l’année avec « Daughters » il avoue à Ellen Degeneres, lors de son show, qu’il ne pensait pas gagner ce prix. Pour y remédier il donne la moitié de son Grammy à Alicia Keys qui, selon lui, devait l’emporter à sa place.

Alicia+Keys+John+Mayer+50th+Annual+GRAMMY+x1HVHasEeKzl

 

  1. « Room For Squares » son meilleur album

Le premier album studio de John Mayer « Room For Squares » est aussi son album le plus vendu à ce jour. Propulsé grâce aux singles phares « No Such Thing », « Your Body Is a Wonderland » et « Why Georgia » l’album s’est écoulé à près de 5 millions d’exemplaires.

JohnMayer_RoomForSquares

 

  1. « Daughters » son meilleur single

Malgré que « Room For Squares » soit l’album le plus vendu il faudra attendre le second album « Heavier Things » pour que John connaisse son plus grand succès. « Daughters » atteint la première place au classement « Billboard Adult Pop Song » à savoir qu’il n’avait pas vraiment envie de sortir ce titre en single. Il finira par ré instrumentaliser le titre avec son groupe blues jazz le John Mayer Trio en 2005.

 

  1. John Mayer est marrant

Dans le milieu des années 2000 Mayer se fait connaitre en tant qu’artiste de « Stand-Up Comedy », il affirmera plus tard que cela lui a permis de vaincre sa timidité et d’écrire de meilleures chansons. Il présentera aussi une spéciale sur la chaîne VH1 en 2004 ou l’on peut admirer ses talents de comique. Plus récemment il a fait preuve de professionnalisme en animant le très suivi « Late Late Show » sur la chaîne CBS pendant 3 soirs consécutifs.

sans-titre

 

  1. Il reconnait ses erreurs et se soigne

On se rappelle de John Mayer il y a quelques années et de ces discours sexistes dans les tabloïds ou de sa liste interminable de petites amies célèbres. Cependant en Mars 2015 sur la chaîne MSNBC Mayer avoue qu’il n’est plus cette personne et qu’il ne veut plus de se préoccuper des médias et de la vie Hollywoodienne. Il achète alors un ranch dans le Montana près de son meilleur ami, où il vit avec son chien Moose. Loin des paillettes et du glamour.

sans-titre

 

Voilà j’espère que vous aurez apprécié ce post, que vous aurez révisé vos bases ou tout simplement appris un peu plus sur l’artiste qu’est John Mayer, un des plus grands guitariste de sa génération.

Espérons que le meilleur reste à venir…

 

Publicités

Mangez des pommes! 

… Ou portez les! 

A l’occasion de la sortie imminente de l’Apple Watch, John nous fait encore preuve de son humour décalé et on adore. 

 

 

Source: Instagram @johnmayer 

John Mayer et Fender, la rupture

Il y a quelques jours on pouvait lire sur Twitter deux tweets de John, mettant fin à sa relation avec Fender.

Tweets Fender

Tout le monde y est allé de sa rumeur ou de son explication sans trop savoir ce qu’il en était. Je ne me permettrai pas de dire que j’ai la réponse à tout ça mais lors d’une conversation sur Twitter un vendeur nous a guidé vers un article qu’il a écrit, c’est peut être un début d’explication…

OBrien Tweet

Je suis donc allée a la recherche de l’article, et voila, bonne lecture. Peut-être que cela nous éclairera un peu plus sur la décision (difficile) que John à pu prendre.

Gabriel O’Brien est Manager des ventes chez Larry’s Music Center à Wooster dans l’Ohio.
Le magasin a d’ailleurs été récemment nommé dans le classement des 100 meilleurs vendeurs par la NAMM en 2014.

Note de l’éditeur:
Le revendeur « Music & Sound » a récemment rapporté que Fender prépare des plans pour vendre tous ses produits de marque « Fender » directement aux consommateurs par le biais de son site Web.
Dans cet article Gabriel O’Brien, directeur des ventes chez Larry’s Music Center, aborde les questions et les enjeux de cette décision.
Les opinions de l’auteur sont les siennes, et ne doivent pas être interprétées comme reflétant l’opinion de l’éditeur ou du distributeur.
L’indépendance c’est ce qui a marqué le début du rock’n’roll : l’indépendance de nos parents, du Big Brother et du statu quo. La définition de l’indépendance est l’autosuffisance, le choix, les décisions individuelles, et l’établissement de notre propre parcours.

L’esprit du rock’n’roll indépendant à cependant été coopté par certains de ces hommes qui sont eux-même des banquiers de Wall Street, qui nous ont ouvert vers la bulle internet mais aussi vers la crise financière.

Nous assistons à une consolidation de notre industrie similaire à celle qui s’est passée dans les médias, de la banque et des télécommunications.

Les grandes sociétés de capitaux privés ont acheté les magasins de détail et les gros fabricants, en utilisant principalement la dette comme effet de levier soutenu par des obligations d’achats de pacotille.
En possédant à la fois la vente de gros et de détail, ils se vendent les produits entre eux, et les revendent aux consommateurs.

Un cas à citer est celui de Weston Presidio, qui détient bon nombre de parts de participation dans Fender et Guitar Center, un fait qui est fièrement affiché sur son site web. Tout ça a été examiné par l’analyste de marché Eric Garland dans une excellente série qu’il a publié sur son site web ericgarland.co

Des grands noms comme Fender ont été construits sur le dos de magasins de musique indépendants. Les décisions d’achats étaient alors dans les mains des magasins de détail. Cependant, ils ont progressivement évolué dans les mains des fabricants et des grossistes qui dictent les conditions, les prix et les références.
Les indépendant se plaignent sans cesse des ventes sur Internet et des magasins de grande surface alors que dans le même temps, ils achètent des produits de fabricants qui partagent eux même la propriété avec des firmes a gros capitaux privés. En achetant de ces sociétés nous contribuons au succès de nos concurrents de grande surface.

Il y a trois ans, le gérant de Larry’s Music Center, Brad Shreve, et moi avons commencé à évaluer la façon dont nous choisirions nos produits et de nos relations avec les fournisseurs, et nous avons élaboré un ensemble de critères simples: nous voulons réaliser les meilleurs produits que nous pouvons trouver et nous voulons les acheter seulement à des sociétés indépendantes qui démontrent un réel intérêt dans nos produits, pas dans les chiffres.

Cette nouvelle philosophie d’entreprise a rapidement soulevé des questions au sujet de marques que nous soutenions. Depuis, nous avons éliminé plusieurs fournisseurs traditionnels en faveur des entreprises avec de meilleurs produits ou comparables, des conditions plus favorables, un meilleur service client et des exigences de stockage qui sont moins strictes. Une marque que nous avons cessé de prendre en charge, Fender.

Après plus de 25 ans en tant que revendeur Fender, nous avons été aux prises avec les exigences en constante évolution, nous avons dû y répondre, ainsi que la manière dont elles nous ont été prescrites.
Par conséquent, nous n’étions plus en mesure de décider par nous-mêmes des produits qui allaient circuler dans nos magasins, des éléments qui seraient au niveau de qualité que nous exigions et des produits qui seraient suffisamment rentable pour être digne de notre nom. Ces termes nous ont été dictés par incréments, de plus en plus.
Et, malgré une année de vente record, les demandes devenaient de plus en plus hautes.

L’année dernière, Fender a annoncé un programme de conception sur mesure offrant aux consommateurs la possibilité de construire une guitare personnalisée et de l’acheter directement de la société via son site Web.
Taylor Guitars offre un programme similaire, à l’exception de la vente qui, elle, passe par un revendeur, gardant ainsi la relation humaine intacte. À l’époque, et malgré les assurances de notre représentant des ventes Fender et de son patron, seules les guitares personnalisées haut de gamme serait disponible directement, cela semblait être un essai pour de nouvelles ventes directes. Après mûre réflexion, nous avons jugé ces pratiques commerciales intolérables et, en tant que détaillant, nous avons décidé qu’il était mieux pour notre magasin de mettre fin à cette relation.

Certaines de ces décisions ont été difficiles au début, étant donné que la valeur de notre magasin repose principalement sur le poids des marques que nous représentons.
La simple vérité est que les magasins de détail sont lents à s’adapter et coincés dans le passé, souvent ancrés à des marques moins en raison de leur valeur actuelle et plus en raison de leur importance historique. Dans un marché en évolution rapide et dynamique comme aujourd’hui ce n’est tout simplement pas une bonne affaire.

Nous nous sommes avoué que nous avions eu peur que nous ne serions plus perçu comme un « vrai » magasin de musique en donnant un nom de marque méconnu. Cependant, dès que notre nouvelle philosophie a été mise en pratique, nous avons réalisé que nos craintes n’étaient pas fondées.

Nous vivons dans une époque ou le choix des grandes marques et des produits de qualité à choisir est plus grand que jamais. Maintenant que nous ne dépensons pas tout notre pouvoir d’achat en un seul endroit, nous sommes libres d’explorer d’autres marques. Ce ne sont pas des marques de niveau B sans aucune reconnaissance du nom pour autant.

Nous avons acquis des lignes, comme Duesenberg, Reverend, EarthQuaker, Marshall et Washburn, avec des exigences d’achats que nous considérons comme plus favorable, tout en obtenant de meilleures marges. Nous avons maintenu nos relations avec d’autres marques comme Taylor, Korg, Vox et Yamaha qui ont tous des exigences que nous jugeons équitable et qui répondent à nos besoins. Et, nous achetons toujours beaucoup de produits Fender d’occasion pour offrir à nos clients.

Etre indépendant est un atout, et il doit être traité comme tel. Comme les détaillants, nous devons reprendre le contrôle. Si nous ne le faisons pas, les termes dictés par les fabricants deviendront de plus en plus difficile à respecter.
Nous devons décider ce que nous portons, la négociation des termes et des prix, et faire ce qui est le mieux pour nos magasins. Nous ne faisons pas de décisions de comité ou parce que des actionnaires l’ont décidé, nous prenons des décisions basées sur ce que nous pensons être juste pour notre entreprise et sur ce que nos clients veulent. Les revendeurs indépendants doivent évaluer la valeur de leurs gammes de produits, et des sociétés propriétaires de ces lignes, sur la base du marché tel qu’il est et non pas comme il était lors de ces dernières décennies.

Source: www.msretailer.com/msr/fired-fender/

Quelques infos sur le prochain album

Bien connu pour avoir plusieurs fois interviewé John Mayer, Richard Young, fondateur du forum le plus actif sur l’artiste nous livre quelques infos suite à une discussion qu’il a eu avec John himself.

 

Richard Young Tweet

 

« Il s’agit d’un projet très ambitieux, de longue date et nous n’avons pas encore fixé de date de sortie.
Je ne vais pas faire grand chose d’autre que de travailler sur ça pour l’instant, mais je me donne autant de temps qu’il le faut pour en donner le meilleur.
Cela ne ressemblera pas à « Born and Raised », ni « Paradise Valley » et se penchera plus vers le « Trio » et « Continuum », bien qu’on ne puisse pas les comparer. Enfin tout est réglé pour en faire un vrai disque de guitare électrique c’est sur.

Donc, vous ne devriez pas vous affolez et espérer une sortie pour bientôt, mais je vais me mettre au boulot de suite.

Sinon aucun autre détail, j’aime bien laisser rouler les choses et voir comment ça évolue au fur et a mesure, ce qui est sur c’est que nous sommes enfermés à Los Angeles pour un certain temps »

 

En même temps John twittait le 15 Août au matin

Back to The Blues Tweet

 

Vous êtes nombreux a attendre un nouvel album dans la lignée de « Continuum », on dirait que le prochain sera le bon. Espérons qu’il réponde aux attentes de chacun. Soyons patients !

 

Sources: Twitter @RichardYoung @JohnMayer ; johnmayer.yuku.com

Mais que devient John Mayer?

Cela fait un petit moment que je n’ai rien posté et je m’en excuse.

Voici un petit récapitulatif des apparitions de John ces derniers jours.

 

Il y a quelques jours John était en Caroline du Nord apparemment pour un procès, certains chanceux ont eu la chance de le croiser en ville . Voici la feuille de route de cette journée 🙂

Il s’est arrêté déjeuner au 220 Café et a même payé la note de quelques soldats présents dans le restaurant pour les remercier de leur engagement pour le pays.

 

John and Veteran Statesville 2014

 

 

Voici un tweet posté par quelqu’un qui était présent au restaurant à ce moment la.

 

Tweet Statesville 2014

 

John in Statesville 2014

 

 

On le revoit quelques heures plus tard pour dîner dans un restaurant asiatique « Enso » à Charlotte, toujours en Caroline du Nord…

Enso Restaurant Twitter Charlotte

 

On le retrouvera le lendemain vers 16h à l’aéroport de Charlotte en attente de son vol vers Los Angeles.

JM Charlotte Airport 2014

 

Puis en fin de soirée il a rejoint des amis dans un restaurant de Los Angeles, le Line Hotel.

 

Twitter Line Hotel L.A 2014

 

 

 

Et pour souhaiter une bonne nuit à tout le monde il twitte de sa chambre d’hôtel… Dure la vie d’artiste.

Tweet JM 15.08.14

 

Sources: Twitter, Facebook, Instagram

John en Host ou Guest au Saturday Night Live ?

Il y a quelques jours l’équipe de l’émission américaine « Saturday Night Live » à mis en place un concours via les réseaux sociaux pour demander aux fans de l’émission qui ils voulaient voir un présentateur et en invité dans leur émission. De nombreux noms prestigieux se sont déjà successivement prêtés au jeu de l’émission et du stand up.

 

SNL

 

Toute la communauté de fans de John Mayer s’est mobilisée et il serait bien classé. Tout comme son ex Jennifer Aniston qui serait fortement demandée… Cela ferait quand même une belle émission 🙂

Si vous voulez participer, même si nous ne pourrons pas voir le show, postez sur la page Facebook du « Saturday Night Live » (lien en cliquant sur l’image ci dessus) ou tweetez @nbcsnl avec les hashtags #SNLHost et #SNLMusic en précisant John Mayer (of course).

 

Source: Twitter @nbcsnl