Happy BDay Battle Studies !

Cette année « Battle Studies » fête ses quatre ans ! A cette occasion je vous propose de voter pour votre titre préféré sur cet album dans le sondage sur la droite!

 

JohnMayerBattleStudies

 

Battle Studies est le quatrième album studio de John Mayer. Il sort le 17 Novembre 2009, sur le label Columbia Records aux États-Unis. La production de l’album a eu lieu de Février à Août 2009 au studio d’enregistrement Battle Studies à Calabasas, en Californie, au Capitol Studios à Hollywood et The Village à l’ouest de Los Angeles, par Mayer et Steve Jordan.

L’album est devenu numéro un sur le US Billboard 200, vendant 286.000 copies lors de sa première semaine de sortie. Il réalise aussi de belles ventes dans plusieurs autres pays et deux singles atteignent rapidement le sommet des charts.
Lors de sa sortie, « Battle Studies » reçoit des commentaires positifs de la plupart des critiques musicaux.
L’album a été certifié platine par la Recording Industry Association of America et s’est vendu à 880.000 exemplaires aux Etats-Unis.

L’album leakera quelques heures avant que Mayer effectue une performance live sur une radio officielle de San Diego, 103.7 Sophie.
Cependant, Mayer donne son autorisation aux auditeurs pour télécharger la fuite, et demande aux fans de faire preuve de soutien en commandant quand même l’album.

La tournée « Battle Studies » commence le 4 Février 2010 au BankAtlantic Center en Floride et se termine aux Philippines à Manille le 1er Octobre de la même année.

 

Selon le profil Twitter officiel de Mayer, « Who Says » est le premier single de l’album et sera en pré écoute le 25 Septembre 2009 sur le site officiel.

La sortie officielle du single était le 13 Octobre 2009.

 

Le second single, « Heartbreak Warfare », sort le 19 Octobre 2009, propose au fans de « jouer » dans le clip grace à la technologie « vidéo à réalité augmentée » mise à disposition sur le site de Mayer.

 

Le troisième single « Half Of My Heart », sort en radio le 21 Juin 2010.


Enfin le dernier single « Perfectly Lonely », est publié le 13 Novembre 2010.

On notera que le titre « Assassin » n’est pas officiellement sorti en single mais a été très remarqué grâce à une « fan made video » qui a d’ailleurs reçu les éloge de John Mayer en personne.

 

Tracklist :

1. Heartbreak Warfare – 4:30
2. All We Ever Do is Say Goodbye – 4:35
3. Half of My Heart (featuring Taylor Swift) – 4:10
4. Who Says – 2:56
5. Perfectly Lonely – 4:28
6. Assassin – 5:14
7. Crossroads (Robert Johnson) – 2:29
8. War of My Life – 4:15
9. Edge of Desire – 5:32
10. Do You Know Me – 2:30
11. Friends, Lovers or Nothing – 5:59

iTunes bonus track version
12. I’m on Fire (Bruce Springsteen) – 2:52

Tous les titres sont écrits par John Mayer, exceptés ceux mentionnés.

 

Une édition spéciale sera plus tard rééditée en version cd/dvd, dans laquelle on retrouvera l’épisode VH1 Storytellers plus 2 performances acoustiques enregistrées pendant le voyage de John au Japon en Mai 2010.

VH1 Storytellers
1. No Such Thing
2. Daughters
3. Heartbreak Warfare
4. Your Body Is a Wonderland
5. Who Says
6. Waiting on the World to Change
7. Half of My Heart

A Trip to Japan Alone
Half of My Heart
Who Says

 

 

Musiciens et Personnel

Musiciens principaux :
John Mayer – Voix, Guitare, Clavier, Effets sonores, Percussion, Production, Direction artistique, Design graphique
Steve Jordan – Batterie sur tous les titres, Percussion sur 5, 6, 8, 10 et 11, et production
Pino Palladino – Basse sur tous les titres sauf 2, 7 et 8

Musiciens additionnels :
Ian McLagan – Orgue Hammond sur 5, 9 et11, Piano électrique Wurlitzer sur 5 et 8, Piano sur 10 et 11
Jamie Muhoberac – Clavier sur 1 et 9
Robbie McIntosh – Guitare sur 2
Waddy Wachtel – Guitare acoustique sur 3
Bob Reynolds – Saxophone sur 11
Bryan Lipps – Trompette sur 11
Taylor Swift –Voix sur 3

Personnel :
Jeri Heiden – Direction artistique et design
Albert Watson – Photographie
Gari Askew – Photographie
Carlos Hurtado – Tracking

Personnel de Production :
Chad Franscoviak – Ingénierie
Charlie Paakari – Ingénieur Assistant (Capitol Studios)
Justin Gerrish – Ingénieur Assistant (Avatar Studios), Assistant au mix sur 10
Ghian Wright – Ingénieur Assistant (The Village Studios)
Martin Pradler – Edition numérique
Michael Brauer – Mixage sur 1, 2, 4, 6 and 11
Ryan Gilligan – Assistant mixage sur 1, 2, 4, 6 et 11
Manny Marroquin – Mixage sur 3, 5, 7, 8 et 9
Erik Madrid – Assistant mixage sur 3, 5, 7, 8 et 9
Christian Plata – Assistant mixage sur 3, 5, 7, 8 et 9
Joe Ferla – Mixage sur 10
Greg Calbi – Mastering

 

Charts Battle Studies

 

Publicités

Un John gâté !

Zane Carney et la team officiel viennent de publier cette photo du gâteau d’anniversaire sur Instagram

BirthdayCake2013

 

Un nouveau titre de Katy Perry, comme par hasard intitulé, « Birthday » vient de leaker il y a quelques heures  peine sur le net (avec un « happy birthday » amoureusement murmuré à la fin de la chanson) :

Ecoutez le ICI !

 

Un tweet de Martin&Co. Guitars :

Martin Guitar

 

 

Un tweet de Billboard

BillboardBDTweet

 

Un tweet de sa chérie forcément :

KatyBDTweet

 

Et enfin une vidéo anniversaire de ses fans argentins :

 

Sources: Twitter – Instagram 

Encore un anniversaire…

Et pas des moindres! Celui du blog !

JMBirthday

Un an déjà !

 

Gif

 

Merci pour votre fidélité, vous êtes de plus en plus nombreux à nous rejoindre, merci aussi pour votre participation, vous êtes nombreux à commenter les articles.
Merci à toute la communauté fans de John Mayer, des visiteurs du monde entier sont enregistrés chaque jour, je n’aurai pas cru lorsque j’ai décidé de créer ce blog.

 

Merci à la JohnMayerFrenchTeam, que de belles rencontres grâce à vous, à quand un meet up avec tout le monde ??! Merci à mon petit Jo chéri qui m’aide sur beaucoup d’articles, merci à Géraldine quand je galère a trouver les titres !  Merci aussi à ma petite nièce Nancy qui se connecte tous les jours pour que je sois heureuse d’avoir au moins une vue 🙂 Je vous aime ❤

 

Le site a enregistré un total de 13 494 vues depuis sa création avec un pic de visites record de 150 vues le 22 Octobre 2012. (Stats à l’appui)

 

Stats1

 

Un total de 8351 vues d’Avril à Décembre 2012. Et depuis Janvier 2013 le compteur affiche 5148 vues, il va sans dire que l’on devrai largement dépasser le score de 2012 ! Je compte sur vous!

 

Stats2
Je pourrai éplucher les stats en long et en large mais je vais vous épargner les détails, la page qui attire le plus de curieux et celle des Tattoos ainsi que les paroles des chansons, l’archive des Tweets (que je vais retravailler) la page du matériel de John, la galerie photo et les traductions de texte.

 

Stats3

 

266 articles publiés en tout, vus par 144 followers Twitter, 26 Facebook, 10 Tumblr et 17 abonnés directement à la newsletter du blog.

 

Merci encore à tous et à très vite pour encore plus de bonnes nouvelles, de rock et de Mayer !

 

ThankYou Gif

Born and Raised, 1 an déjà !

Il y a un an tout pile sortait le cinquième album studio de John Mayer, « Born and Raised ».

 

John_Mayer_Born_and_Raised_Cover

 

Cet album marque le retour du chanteur après une longue pause due a ses problèmes de gorge. Il marque aussi un changement dans la direction musicale de Mayer en incorporant des éléments musicaux plus folk et country, avec des influences comme Bob Dylan, Neil Young, Graham Nash ou David Crosby, comparé a ses anciens opus.

 

B&R Instagram

 

« Born and Raised » reçoit de nombreuses critiques positives et est même qualifié par certains de « meilleur album de John Mayer à ce jour ».

Rappelez vous, l’écoute des mini extraits sur iTunes quelques jours avant la sortie, les nombreuses lectures de reviews des fans chanceux qui avaient pu l’écouter en avant première, la quête du disque dans les magasins français (je suis sure que je ne suis pas la seule a l’avoir cherché ^.^) et enfin, la délivrance, ce soir de Mai 2012, confortablement installée avec mon chéri à écouter, attentivement, le grain de voix encore sensible, ces mélodies mélancoliques, ces slides langoureux, ces textes chargés d’émotions, que de bons souvenirs…

En espérant que le prochain disque nous procure autant de plaisir!

 

JOYEUX ANNIVERSAIRE « BORN AND RAISED » !! 

Bravo

L’anniversaire du « Poête Maudit »

Allez un dernier post « Souvenir » avec encore une légende qui aurait du fêter hier ses 69 ans, Jim Morrison.

Un groupe, un artiste qui m’est cher, même si je ne l’évoque pas souvent je profite donc de ce (long) billet pour m’étaler sur le sujet 🙂

James Douglas Morrison, plus connu sous le nom de « Jim » ou plus tard « Lizard King », est né le 8 décembre 1943 à Melbourne (Floride) et mort le 3 juillet 1971 à Paris, dans l’un des appartements situés au 17-19 rue Beautreillis, dans le 4ème arrondissement, leader vocal du groupe « The Doors », de 1965 à 1971, on l’estime aussi pour la qualité de ses poésies.

Jim Morrison
Durant les quatre années qui séparèrent la parution de l’album « The Doors » (Janvier 1967) de celle de « L.A. Woman » (Avril 1971), les Doors furent l’un des groupes rock les plus populaires du monde.

Dans ce court laps de temps, ils remportèrent sept disques d’or, et les ventes des singles « Light My Fire », « Hello, I Love You » et « Touch Me » dépassèrent le million d’exemplaires.

Les fans adoraient leur musique et les critiques admiraient l’originalité et la poésie des textes de Jim Morrison. L’ascension des Doors coïncida avec l’effervescence de la fin des années soixante et du début des années soixante-dix. Elle ne peut être dissociée de cette période turbulente de manifestations pacifistes, d’exploration des drogues et de toutes les aspirations de la contre-culture. Leur musique incarna fidèlement cette époque, qu’ils illustrèrent bien mieux qu’aucun de leurs contemporains.

Mais la violence de ces années se refléta également dans la carrière du groupe, et plus particulièrement dans la vie chaotique de son chanteur charismatique et imprévisible, Jim Morrison. Il insuffla, en effet, cet esprit de révolte sur scène, mais également dans sa propre vie, avec les conséquences dramatiques que l’on connaît.
Une ambiance macabre domine alors le monde du rock, Jimi Hendrix est mort le 18 septembre, Janis Joplin décède le 4 octobre. Morrison plaisante, à ses compagnons de beuverie, il déclare, mi-figue mi-raisin : « Vous êtes en train de boire avec le no 3 ».

Le culte que lui vouent ses fans éclipse cependant une œuvre poétique d’une grande richesse que Morrison lui-même a pu considérer comme sa principale activité.
En effet, le 8 décembre 1970, à l’occasion de son 27ème (et dernier) anniversaire, Jim Morrison s’offrit un cadeau exceptionnel. Beaucoup d’amis lui avaient proposé de sortir pour aller fêter ça mais il préféra louer un studio à Village Recorders à Los Angeles pour enregistrer ses poèmes.

Il passe la journée à enregistrer une lecture de certains poèmes, notamment le long travail « An American Prayer » déjà publié par le magazine Rolling Stone, mais également d’autres poèmes divers qui seront plus tard publiés sous le titre « Far Arden ». The Doors donnent des concerts à Dallas et à La Nouvelle-Orléans les 11 et 12 décembre : ce seront les dernières apparitions publiques de Morrison.

Malheureusement, Jim ne vécut pas suffisamment longtemps pour sortir son album de poésie et pendant plusieurs années ses enregistrements furent oubliés.
On lui attribue une réputation de « poète maudit » que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances encore mal élucidées, transforme en légende. La popularité des Doors n’avait pas fléchi lorsqu’il disparut tragiquement, en 1971.

Jim Morrison 1971

Quand les Doors furent confrontés à la force des oeuvres de Jim et à la qualité de sa lecture, ils décidèrent de faire un album de ces poésies pour leur ami disparu. Cet album allait tirer son titre du dernier poème : le premier que Morrison avait enregistré en solo sous forme parlée et celui sur lequel il avait le plus travaillé pour le perfectionner : « An American Prayer ».

L’idée principale était que la poésie de Jim pourrait être superposée sur des extraits de musique existante des Doors et sur de nouvelles musiques de Ray, Robby et John. C’était une manière pour les Doors de retrouver leur passé et de rendre en même temps hommage à Morrison.
Le groupe se sépara, mais se reformera en 1978 pour enregistrer l’accompagnement musical pour les poèmes de Morrison. En 1979, le metteur en scène Francis Coppola utilisera « The End » comme thème musical de « Apocalypse Now ».

Quarante ans ont passé depuis la mort de Morrison, et les Doors continuent à influencer de nombreux groupes d’aujourd’hui. Il est maintenant évident que leur musique, qui était si représentative de la fin des années soixante, leur a survécu sans dommage.

Le choix des vidéos est cornélien…je me contenterai de deux titres seulement 🙂

Remember John Lennon

On sort un peu du cercle « John Mayer » avec les deux prochains posts mais il y a des artistes que l’on se doit de citer. Hier nous fêtions encore un triste anniversaire, la disparition du légendaire John Lennon.

 

Le « Strawberry Fields » de Central Park, est le cercle «Imagine», fait par Yoko Ono en mémoire de son époux John Lennon.
Il avait l’habitude de se promener avec son fils Sean, avant d’être tué. Ils vivaient juste en face. En semaine, alors que tout le monde est au travail, John Lennon allait la-bas avec son bébé, il portait un chapeau et des grandes lunettes, de sorte que personne ne le reconnaisse.
Quand il a été tué, sa femme a choisi cet endroit très fréquenté comme mémorial, pour que le plus grand nombre puisse venir voir et prier pour lui.

 

JL Memorial

 

Les Beatles sont devenus célèbres à partir de 1962, avec ses 4 membres, John Lennon, Paul McCartney, Ringo Starr et George Harrison.
Nombreux sont ceux qui pensent que Yoko Ono est la raison du déchirement des Beatles et de leur inévitable séparation.
« Imagine » est une chanson emblématique écrite par John Lennon.
Il a été assassiné le 8 décembre 1980, à l’âge de 40 ans. Cela fait 32 ans aujourd’hui.

 

 

 

Happy (belated) Birthday Jimi !

Le 27 Novembre dernier, le regretté Jimi Hendrix aurait eu 70 ans, sa musique à révolutionné le monde du Rock’n’Roll et c’est sans conteste qu’elle aurait encore influencée celle de nos jours s’il était toujours là.

Hendrix revient souvent dans ce blog car vous savez comme moi qu’ il est l’une des grandes influences de John, il y a quelques temps je partageais avec vous le célèbre Voodoo Child, repris par John lors de sa tournée  « Battle Studies », aujourd’hui je vous propose l’inégalable « Bold as Love », l’original puis la reprise de John au live « Where The Light Is ».

Enjoy !