John Mayer pour les Nuls

On connaissait « la Cuisine pour les Nuls », « la Compta pour les Nuls, « la Déco pour les Nuls » et même « Un Corps de Rêve pour les Nuls » (oui oui ça existe) ah oui j’allais oublier « la Guitare pour les Nuls « , oui lui je l’ai plusieurs fois feuilleté 🙂

Et pourquoi pas un « John Mayer pour les Nuls » !!

Parfait pour les cerveaux lobotomisés de certains français friands de Kendji, Maitre Gims ou encore Christine and les Reines… (désolée pour les fans)

Alors voici un petit article bien sympa qui regroupe les 15 infos à absolument savoir sur John Mayer pour briller en société… enfin pour briller entre fans de John en attendant. Espérons que ce post fasse découvrir une autre facette du chanteur autre que celle du playboy tombeur que l’on lit un peu trop souvent dans les tabloïds. N’hésitez pas à faire tourner et à faire connaître John et sa musique autour de vous !

Si vous êtes un vrai fan de Mayer vous connaissez surement tout ce qui va suivre, sinon j’espère que vous aurez envie d’en savoir plus et de parcourir ce blog.

Allez bonne lecture, enjoy !

mayer

 

John Mayer devient célèbre avec son premier album Room For Squares en 2001. Depuis il enchaîne les scènes et déchaine des foules en délire qui apprécient sa pop bluesy. Ses compétences guitaristiques sont souvent comparées à celle d’Eric Clapton ou Stevie Ray Vaughan son idole.

En 2005 il prend une direction différente avec le John Mayer Trio ou il joue plus de blues. Même s’il s’est retiré de la scène médiatique un certain temps la musique de Mayer continue d’attirer le public.

Voici quelques infos bien utiles à savoir sur ce guitariste de génie.

 

  1. John Mayer travaille avec les Vétérans.

John est en partenariat depuis quelques années avec le NCIRE, programme de santé et de réintégration des anciens combattants américains. Le programme est conçu pour aider les anciens combattants au retour dans la vie civile en leur fournissant des ressources en fonction de leurs besoins. Il contribue également à sensibiliser le public au sacrifice de ces hommes pour servir leur pays.

ncire

 

14. Il rejoint les « Morts »

Mayer a dit récemment qu’il était devenu un grand fan des Grateful Dead après avoir entendu un de leur plus grand succès « Althea ». Début 2015 il invite Bob Weir à jouer avec lui alors qu’il anime le Late Late Show sur une grande chaine de télé américaine. C’est alors que les deux deviennent bons amis. Après que le groupe termine sa tournée Fare Thee Well, qui célébrait les 50 ans des Dead, il se lie avec John Mayer pour monter les Dead & Company, et partent en tournée en fin d’année 2015.

John Mayer travaille avec Phil Lesh et fait une apparition lors de deux nuits de concerts afin de recréer les concerts événement des Grateful Dead des 8 et 9 Juin 1977.

dead-and-co-3-by-maria1

 

13. Il collectionne les montres de luxe

Prétendant que c’est un passe-temps qui « le garde sain d’esprit » Mayer a une collection de montres qui est estimée à des dizaines de millions de dollars. Son amour des belles pièces alimente également régulièrement sa colonne sur le site spécialisé Hodinkee.com et lui a valu une place de jury d’honneur lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

john_mayer_watches

 

12. Tout commence avec « Retour Vers le Futur »

John découvre la guitare après avoir vu Marty Mc Fly jouer « Johnny B. Goode » sur une ES 345 dans le cultissime « Retour Vers le Futur ». A l’âge de 13 ans son père lui loue une guitare et il prend des leçons dans un magasin local.

mcfly

 

  1. SRV son modèle

Après avoir reçu une cassette de l’artiste Mayer devient obsédé par le Blues. De là il rentre dans la légende et collabore avec des artistes tels B.B King, Buddy Guy, Freddie King, Otis Rush, Eric Clapton, John Scofield  et bien d’autres.

srv

 

  1. Il commence à écrire après un séjour à l’hôpital

A 17 ans Mayer est diagnostiqué avec des troubles cardiaques. Après avoir passé quelques jours à l’hôpital il écrit sa première chanson et continue dès son retour à la maison pendant sa convalescence.

young jm

 

  1. Il a collaboré avec des artistes Hip Hop

Reconnu seulement pour ses talents de guitariste blues Mayer collabore sur des projets Hip Hop avec Common et Kanye West en 2006 sur le titre « Go ». Il travaille aussi sur un bonus track japonais « Bittersweet Poetry » qui figure sur l’album de Kanye West « Graduation ».

 

  1. John Mayer à failli perdre la voix

En 2011 on diagnostique à John un granulome sur les cordes vocales et doit subir deux interventions chirurgicales pour les retirer. Malheureusement la maladie revient en 2012 ce qui force Mayer à annuler sa tournée. Le chanteur ne chante pas et parle difficilement pendant presque 2 ans. Il expliquera un peu plus tard devoir utiliser une ardoise ou son iPad pour se faire comprendre. Il en plaisante même presque en tournant une parodie de lui même, ou on le présente à son hologramme Tron Mayer qui le remplacera en tournée. Un régal !

 

  1. Mayer crée ses propres instruments Signature

Mayer travaille avec la marque de guitares Martin en 2003 pour produire une série limitée de sa propre guitare acoustique, la OM-28 John Mayer, et de nouveau en 2006 avec le modèle OMJM John Mayer.

John_Mayer_live_in_2007_01

 

A partir de 2005 il crée 3 modèles signature Stratocaster chez Fender, qui ne sont d’ailleurs actuellement plus produites depuis la séparation de John d’avec Fender.

John Mayer Collection

tweets-fender

Son modèle phare la fameuse « Black One » à été, elle, produite en deux finitions dont une tirée à 83 exemplaires, par la crème des Masterbuilders John Cruz. Pour en savoir plus sur cette guitare n’hésitez pas à relire l’article qui s’y consacre –> https://jhnmyr.wordpress.com/2012/12/09/blackone/

 

John Mayer « Black One »

Le musicien participe aussi à la conception d’un modèle d’ampli Two Rock en édition limitée, 25 exemplaires signés de la main de Mayer.

 

  1. Il a joué pour un bal de promo d’étudiants

En 2004 il répond à l’invitation d’un lycée, le « Pennsbury High School » pour qu’il vienne jouer lors de son bal de promo. Il joue un petit set de 3 titres « No Such Thing », « Clarity » et « Your Body is a Wonderland », pour le plus grand plaisir des étudiants qui avaient mené une campagne publique pour l’inviter lors de cette soirée.

 

  1. Il donne un demi-Grammy à Alicia Keys

Quand il gagne le Grammy de la meilleure chanson de l’année avec « Daughters » il avoue à Ellen Degeneres, lors de son show, qu’il ne pensait pas gagner ce prix. Pour y remédier il donne la moitié de son Grammy à Alicia Keys qui, selon lui, devait l’emporter à sa place.

Alicia+Keys+John+Mayer+50th+Annual+GRAMMY+x1HVHasEeKzl

 

  1. « Room For Squares » son meilleur album

Le premier album studio de John Mayer « Room For Squares » est aussi son album le plus vendu à ce jour. Propulsé grâce aux singles phares « No Such Thing », « Your Body Is a Wonderland » et « Why Georgia » l’album s’est écoulé à près de 5 millions d’exemplaires.

JohnMayer_RoomForSquares

 

  1. « Daughters » son meilleur single

Malgré que « Room For Squares » soit l’album le plus vendu il faudra attendre le second album « Heavier Things » pour que John connaisse son plus grand succès. « Daughters » atteint la première place au classement « Billboard Adult Pop Song » à savoir qu’il n’avait pas vraiment envie de sortir ce titre en single. Il finira par ré instrumentaliser le titre avec son groupe blues jazz le John Mayer Trio en 2005.

 

  1. John Mayer est marrant

Dans le milieu des années 2000 Mayer se fait connaitre en tant qu’artiste de « Stand-Up Comedy », il affirmera plus tard que cela lui a permis de vaincre sa timidité et d’écrire de meilleures chansons. Il présentera aussi une spéciale sur la chaîne VH1 en 2004 ou l’on peut admirer ses talents de comique. Plus récemment il a fait preuve de professionnalisme en animant le très suivi « Late Late Show » sur la chaîne CBS pendant 3 soirs consécutifs.

sans-titre

 

  1. Il reconnait ses erreurs et se soigne

On se rappelle de John Mayer il y a quelques années et de ces discours sexistes dans les tabloïds ou de sa liste interminable de petites amies célèbres. Cependant en Mars 2015 sur la chaîne MSNBC Mayer avoue qu’il n’est plus cette personne et qu’il ne veut plus de se préoccuper des médias et de la vie Hollywoodienne. Il achète alors un ranch dans le Montana près de son meilleur ami, où il vit avec son chien Moose. Loin des paillettes et du glamour.

sans-titre

 

Voilà j’espère que vous aurez apprécié ce post, que vous aurez révisé vos bases ou tout simplement appris un peu plus sur l’artiste qu’est John Mayer, un des plus grands guitariste de sa génération.

Espérons que le meilleur reste à venir…

 

John Mayer met Stevie Ray Vaughan à l’honneur au Rock & Roll Hall Of Fame

John Mayer, que l’on décrit souvent comme le fils prodige de SRV, à induit le guitar hero au Rock and Roll Hall of Fame lors de la cérémonie annuelle qui à eu lieu en Avril dernier à Cleveland.

Lors de son discours Mayer a expliqué comment son idole lui à ouvert de nouveaux mondes musicaux.
« J’ai grandi en écoutant Thriller et la B.O de Footlose… donc quand j’ai entendu pour la première fois SRV et Double Trouble , ça ressemblait à un conte exotique, mais avec une voix plutôt familière, et après une seconde écoute j’avais compris que c‘était tout ce que j’allais aimer »

JM SRV induction 2015

Mayer prit soin de citer les compagnons de Vaughan, « Chris Layton, Tommy Shannon, Reese Wynans et son groupe Double Trouble, ils étaient la raison pour laquelle Stevie était capable de briser les barrières entre la musique que les guitaristes aimaient jouer et celle que tout le monde aimait écouter, il réussit alors à rendre le blues populaire. »

John explique aussi avec émotion que SRV l’a aidé a dire non à certaines addictions « Grâce à Stevie, j’ai grandi fièrement en tournant le dos à toutes ces drogues ou boissons qui m’étaient offertes si facilement. Les héros peuvent vous sauver la vie. »

Il conclue en se qualifiant de Stevie Ray Vaughan « en devenir », « parce que je voulais être Stevie, et je le veux toujours. Et si jamais vous attrapez une guitare, souhaiteriez vous être quelqu’un d’autre que Stevie Ray Vaughan? »

Jimmie, le frère de Stevie, accepta la récompense en l’honneur de son frère.
« Stevie Ray Vaughan était mon petit frère » dit-il. « Je sais qu’il aurait aimé remercier le Rock & Rock Hall Of Fame, mais encore plus encore il aurait aimé remercier ses fans, ses 18 millions de fans, qui ont voté pour qu’il soit reconnu ici. Il serait si fier, ainsi que ma mère et mon père. »

Tout comme Mayer, l’aîné de Stevie explique combien il à eu un effet positif sur sa vie. « Les grands frères apprennent aux petits à jouer de la guitare, mais les petits frères montrent aux grands comment rester clean et sobre. Il était sobre depuis 4 ans lorsque cet hélicoptère tomba ce 27 aout 1990. Il est mort le même jour que mon père, à quatre ans d’écart. J’ai toujours l’impression qu’il est juste parti en tournée et qu’il va revenir bientôt, et puis je me souviens, la réalité…Jamais je ne me ferai a sa perte, jamais je ne pourrai accepter cela. »

R&RHF 2015

Source: ultimateclassickrock.com

Crossroads Guitar Festival 2013 bientôt en DVD, Blu Ray, Cd

En Novembre, Rhino sortira le « Crossroads Guitar Festival 2013 » d’Eric Clapton en DVD, Blu-Ray et pour la première fois sur CD audio.

crossroads2013

Les 12 et 13 Avril à New York, Clapton a encore une fois rassemblé une gamme inégalée des guitaristes les plus célèbres du monde pour la quatrième célébration de son légendaire Crossroads Guitar Festival. Alors que les trois précédentes éditions se sont toutes déroulées dans de vastes stades en plein air, Clapton a joué les festivités à l’intérieur pour la première fois cette année à « l’ Arena la plus célèbre du monde », le Madison Square Garden.

Organisé tous les trois ans depuis 2004, le festival de guitare Crossroads est rapidement devenu l’événement ultime du concert de guitare, où les plus grands joueurs du monde jouent ensemble pour amasser des fonds pour le Centre « Crossroads » à Antigua. Clapton a fondé cette unité de traitement et d’éducation en 1998 pour aider les personnes souffrant de dépendance chimique.

Le festival de cette année se composait de deux nuits de musique avec des performances de Clapton, Allman Brothers Band, Blake Mills, Buddy Guy, Derek Trucks, Doyle Bramhall II, Gary Clark Jr., Jeff Beck, John Mayer, Keith Richards, Keith Urban, Los Lobos, Robert Cray, Sonny Landreth, Steve Cropper, Vince Gill, Warren Haynes et plus encore.

 

 

Le Crossroads Guitar Festival 2013 sera disponible sur deux disques Blu-Ray ou deux DVD. Les deux versions disposent de près de cinq heures de musique à travers 45 pistes, ainsi que des conversations avec les artistes et autres séquences behind-the-scenes de ce concert all-star.
Pour la première fois, les grands moments du festival seront aussi disponibles sur un ensemble de 2 CD avec 32 pistes. L’audio sera également disponible numériquement.

 

Blu-ray & DVD Track Listing

Disc One
01. Tears In Heaven – Eric Clapton
02. Spider Jiving – Eric Clapton with Andy Fairweather Low
03. Lay Down Sally – Eric Clapton with Vince Gill
04. Time Is Tight – Booker T. with Steve Cropper
05. Born Under A Bad Sign – Booker T. with Steve Cropper, Keb’ Mo’, Blake Mills, Matt “Guitar” Murphy & Albert Lee
06. Green Onions – Booker T. with Steve Cropper, Keb’ Mo’, Blake Mills, Matt “Guitar” Murphy & Albert Lee
07. Great Big Old House – The Robert Cray Band
08. Everyday I Have The Blues – The Robert Cray Band with B.B. King, Eric Clapton & Jimmie Vaughan
09. Next Of Kindred Spirit – Sonny Landreth
10. Cry – Doyle Bramhall II with Alice Smith
11. Bullet And A Target – Doyle Bramhall II with Citizen Cope
12. She’s Alright – Doyle Bramhall II with Gary Clark Jr.
13. This Time – Earl Klugh
14. Mirabella – Earl Klugh
15. Heavenly Bodies – Kurt Rosenwinkel
16. Big Road Blues – Kurt Rosenwinkel with Eric Clapton
17. Next Door Neighbor Blues – Gary Clark Jr.
18. Queen Of California – John Mayer
19. Don’t Let Me Down – John Mayer with Keith Urban
20. Damn Right, I’ve Got The Blues – Buddy Guy with Robert Randolph & Quinn Sullivan
21. Why Does Love Got To Be So Sad – The Allman Brothers Band with Eric Clapton
22. Whipping Post – The Allman Brothers Band

Disc Two
01. Congo Square – Sonny Landreth with Derek Trucks
02. Change It – John Mayer with Doyle Bramhall II
03. Ooh-Ooh-Ooh – Jimmie Vaughan
04. Save The Last Dance For Me – Blake Mills with Derek Trucks
05. Don’t Worry Baby – Los Lobos
06. I Got To Let You Know – Los Lobos with Robert Cray
07. The Needle And The Damage Done” – Gregg Allman, Warren Haynes & Derek Trucks
08. Midnight Rider – Gregg Allman, Warren Haynes & Derek Trucks
09. I Ain’t Living Long Like This- Vince Gill with Albert Lee
10. Tumbling Dice – Vince Gill with Keith Urban & Albert Lee
11. Walkin’ Blues – Taj Mahal with Keb’ Mo’
12. Diving Duck Blues – Taj Mahal with Keb’ Mo’
13. When My Train Pulls In – Gary Clark Jr.
14. Please Come Home – Gary Clark Jr.
15. Going Down – Jeff Beck with Beth Hart
16. Mná Na Heireann – Jeff Beck
17. Key To The Highway – Eric Clapton with Keith Richards
18. I Shall Be Released – Eric Clapton with Robbie Robertson
19. Gin House Blues – Andy Fairweather Low with Eric Clapton
20. Got To Get Better In A Little While – Eric Clapton
21. Crossroads – Eric Clapton
22. Sunshine Of Your Love – Eric Clapton
23. High Time We Went – Ensemble

 

CD & Digital Track Listing

Disc One
01.  Tears In Heaven – Eric Clapton
02.  Lay Down Sally – Eric Clapton with Vince Gill
03.  Green Onions – Booker T. with Steve Cropper, Keb’ Mo’, Blake Mills, Matt “Guitar” Murphy & Albert Lee
04.  Heavenly Bodies – Kurt Rosenwinkel
05.  This Time – Earl Klugh
06.  Mirabella – Earl Klugh
07.  Great Big Old House – The Robert Cray Band
08.  She’s Alright – Doyle Bramhall II with Gary Clark Jr.
09.  Bullet And A Target – Doyle Bramhall II with Citizen Cope
10.  Queen Of California – John Mayer
11.  Don’t Let Me Down – John Mayer with Keith Urban
12.  Next Door Neighbor Blues – Gary Clark Jr.
13.  Damn Right, I’ve Got The Blues – Buddy Guy with Robert Randolph & Quinn Sullivan
14.  Why Does Love Got To Be So Sad – The Allman Brothers Band with Eric Clapton

Disc Two
01.  Congo Square – Sonny Landreth with Derek Trucks
02.  Change It – John Mayer with Doyle Bramhall II
03.  Ooh-Ooh-Ooh – Jimmie Vaughan
04.  Save The Last Dance For Me – Blake Mills with Derek Trucks
05.  Don’t Worry Baby – Los Lobos
06.  I Ain’t Living Long Like This – Vince Gill with Albert Lee
07.  Diving Duck Blues – Taj Mahal with Keb’ Mo’
08.  When My Train Pulls In – Gary Clark Jr.
09.  Mná Na Heireann – Jeff Beck
10.  The Needle And The Damage Done – Gregg Allman, Warren Haynes & Derek Trucks
11.  Midnight Rider – Gregg Allman, Warren Haynes & Derek Trucks
12.  Key To The Highway – Eric Clapton with Keith Richards
13.  Gin House Blues – Andy Fairweather Low with Eric Clapton
14.  Got To Get Better In A Little While – Eric Clapton
15.  Sunshine Of Your Love – Eric Clapton

Les dates de sorties :

15 Novembre: Allemagne, Australie, Nouvelle Zélande, Suisse, Irelande, Belgique, Finlande, Pays Bas
18 Novembre: UK, République Tchèque., Autriche, Afrique du Sud, Hong Kong, Pologne, France, Danemark, Norvège
19 Novembre: USA, Canada, Argentine, Brésil, Mexique, Chili, Italie, Espagne
20 Novembre: Japon, Suède

 

 

Source: crossroadsguitarfestival.com

Gary Clark Jr. le Sauveur du Blues – Découverte

Allez ce soir encore je suis dans le mood de poster des articles « non-John ». Mais son actualité est tellement généreuse que je préfère me concentrer sur d’autres noms de la musique.

Voici un petit billet sur un artiste découvert récemment et dont j’écoute l’album en ce moment même, si vous ne le connaissez pas déjà je suis sure que vous adorerez Gary Clark Jr!

 

GCJ BlakandBlu

 

 

Il est vu comme le renouveau et l’avenir du Blues texan. Il a déjà partagé la scène avec de nombreuses légendes du rock’n’roll.

En 2010 il participe au Crossroads avec BB King, Buddy Guy, Steve Winwood, John Mayer,  Sheryl Crow,  Jeff Beck, et ZZ Top , on le retrouve d’ailleurs sur la programmation du Crossroads 2013.

Il avoue s’inspirer du blues, du jazz, de la country et même du hip hop.

 

 

 

« Blak and Blu » est sans aucun doute l’album le plus attendu de Gary Clark Jr. depuis la sortie de son dernier EP « The Bright Lights » qui rencontra à l’époque un franc succés.
Le cœur et l’âme de la majeure partie de « Blak and Blu » est le blues, servi avec de nombreuses et différentes variations pour réchauffer le coeur de n’importe qui l’écoutera.

L’album s’ouvre sur le morceau « Ain’t Messin’ Around » une chanson habilement produite et très énergique  avec des cors qui attirent bien l’attention, frappant de toute part, la basse en ligne de conduite, les battements de tambour qui vous feront tomber de votre chaise, et Clark qui se donne à fond dans ce style « soul man » de génie.

« When My Train Pulls In » arrive ensuite et donne une plutôt bonne représentation de ce que serai ce titre en live, ayant été retravaillé en formation complète, il est bien différent de la version précédente que l’on peut retrouver en acoustique sur « Bright Lights ». « Things are Changin' » reçoit également un arrangement complet.

 

 

GCJ

 

Ce que l’on remarque sur « Blak and Blu » c’est la polyvalence de Clark.
Des morceaux comme « Blak and Blu », « The Life » et « Please Come Home » révèlent l’âme de Gary et font ressortir son coté soul et émouvant.
« The Life » est un morceau que bon nombre de jeunes de cette génération s’attribueront, son texte plein d’espoir et moderne est l’un des titres les plus hip hop de l’album.
Dans « Numb » on croit entendre quelques riffs d’Hendrix ou peut être des sciages et rugissements comme cousin avec « Bridge Of Sighs » de Robin Thrower. « Travis County »  lui, faire vibrer les murs dans un total « Stevie Ray Vaughan Style ».

« Third Stone From The Sun » est un jam d’une dizaine de minutes que Clark à l’habitude de jouer en tournée.
« You Saved Me » est un point culminant dans l’album, mettant en vedette la guitare floue et une ambiance particulièrement détendue, idéale pour un trip de fin de nuit.
Enfin, « Blak and Blu » se termine avec un retour au blues à l’ancienne sur « Next Door Neighbor Blues ».

 

 

Pour conclure « Blak et Blu » continue merveilleusement de s’appuyer sur la dynamique initiée par « Bright Lights ».
Clark est présenté comme « le sauveur du blues », mais il y a tellement plus que cela, avec la transparence et la facilité dont il fait preuve , sa capacité de passer de genre en genre. Gary Clark Jr. est l’un des musiciens les plus polyvalents au monde. Il y a très peu d’artistes qui peuvent combler le fossé entre les générations comme Gary Clark Jr., et « Blak et Blu » est un album qui peut être apprécié par n’importe qui, toutes générations confondues.

 
Dur dur de classer mes préférences… (sans ordre particulier)

– Blak and Blu
– The Life
-Please Come Home
-Things are Changin’
– You Saved Me
-BreakDown
-Soul

Oui presque tout l’album en fait ^^

 

 

Allez le premier single c’est « Bright Lights » et c’est ca!

 

 

Please Come Home (ma préférée, oui j’ai quand même réussi a faire un choix )

 

 

Et pour se faire plaisir un petit live acoustic entier, enjoy !

 

 

J’espère vous avoir convaincus ! N’hésitez pas à donnez vos avis en commentaires!

 

 

 

 

Love For Levon Benefit Concert – 03/10/2012

 

 

 

 

Sources : Twitter, Instagram, johnmayerbr.com