John Mayer ressuscite une marque de lunettes française

John Mayer vient d’acquérir une vieille marque de lunettes solaires française auprès d’une entreprise d’Oyonnax. A l’origine de cette petite folie, une simple envie de se procurer des lunettes de soleil vintage…

C’est à Emile Pittion que l’on doit la création du lunetier dans les années 1920, entreprise qui sera ensuite reprise par son fils Max Pittion, et dont la gestion durera jusqu’aux années 1960. La maison demeurera leader dans son domaine avant de cesser toute activité dans les années 1990 suite à la concurrence acharnée des Japonais.

737328_706292579404808_472196151_o

En 2013, tel un phénix renaissant de ses cendres, le lunetier connaît une seconde vie et jeunesse grâce à un passionné américain pour le moins inattendu, John Mayer. Il souhaite relancer une collection de solaires vintages rendant hommage aux créations de Max Pittion.
Dans une interview au webzine Fashion Headline Japan, la rock star est revenue brièvement sur cette aventure oyonnaxienne démarrée il y a deux ans. En effet en surfant sur le net John aurait flashé sur une paire du célèbre lunetier Max Pittion le modèle « Politician » mais ne trouvant pas de montures a sa taille il décidé tout bonnement de racheter la licence industrielle l’autorisant à produire de nouveau des Max Pittion. Avec l’aide d’un intermédiaire, il entre en contact avec les ayant-droits, les frères Jean-Luc et Bernard Pittion.

Mayer & Tommy Ogara

 

Un accord entre les parties est rapidement trouvé et les premiers modèles de la marque sont commercialisés en septembre 2013. John Mayer s’est associé au lunetier nippo-américain Tommy Ogara afin de donner un léger coup de jeune aux designs d’origine. A ce jour, ces lunettes de soleil ne sont distribuées en France que chez « Colette »  à Paris. Déclinées en deux modèles, « Shelby » (acétate dégradé noir et gris) et « Politician » (acétate noir), les solaires Max Pittion sont disponibles en deux couleurs (black/grey et dark tortoise green) au prix public de 370 euros. 

 

Source: acuite.fr

Publicités