Setlist – Saratoga Performing Center, Saratoga Springs, 30.08.13

SaratogaSprings-1

Il y a eu une grosse surprise pendant le show de Saratoga Springs lors de la section solo.
Alors que la setlist était prévue d’une façon, John a joué « Walt Grace’s Submarine Test, January 1967 » sur sa Dobro 12 cordes. Cette chanson a été demandée à presque tous les concerts par des cris et des signes du public, mais vendredi soir, c’était la première fois que John l’interprétait en tournée.
Il a expliqué lors d’un des premiers concerts qu’il n’arrivait tout simplement pas à la chanter comme il le voulait, et qu’il était très important qu’il soit capable de chanter « Walt Grace » comment elle a été conçu pour être chantée. Même s’il a reconnu être un peu nerveux, John sonnait super bien et cela a aidé à faire un grand spectacle. Le reste du set est ci-dessous.

 

Setlist

– Queen of California
– Wildfire
– Paper Doll
– Slow Dancing in a Burning Room
– Waiting on the Day
– Who Says
– Friend of the Devil
– Born and Raised
– Stop this Train
– Walt Grace’s Submarine Test
– Lost at Sea
– Something Like Olivia
– Half of My Heart
– I Don’t Trust Myself
– Waiting on the World to Change
– If I Ever Get Around to Living
– Age of Worry
– Dear Marie
– Gravity
– Face To Call Home
– On The Way Home

 

SaratogaSprings-2

 

 

 

Source : johnmayer.com

Walt Grace’s Submarine Test, January 1967 – Fan Video

Bonjour à tous! J’ai pris un peu peu de retard ces derniers jours alors que les infos arrivent une par une!  Il est temps de remédier à tout ça alors préparez vous pour un petit flux de post à la chaîne!

Au programme, une vidéo enchanteresse, encore un concours et un tapis d’artistes digne d’un Woodstock 2013. C’est parti !

 

Il y a quelques jours une vidéo amateur à fait surface sur le net, un fan de John à mis en scène un clip « fait maison » pour Walt Grace et son sous marin (fait maison aussi d’ailleurs), le tout en silhouettes « stop motion » (technique d’animation image par image).

 

On y retrouve la magie de la chanson, qui jusqu’à présent était plutôt mystérieuse pour bon nombre de fans, on comprends alors mieux son sens. Tout est mignon, fin,  la simplicité des traits met en lumière le fait que, sans les voir on s’attache rapidement aux personnages, tout comme l’on s’est attachés à cette drôle de chanson, un genre auquel John ne nous avait pas habitué jusqu’à présent.

La volonté de cet homme de mener à bien son projet au détriment de sa femme, ses enfants, ses amis est magnifiquement illustré. Le début de la vidéo est en noir et blanc, pour montrer le désarroi de cet homme qui s’ennuie dans son petit monde. Aussi, dès lors qu’il se met au travail et s’immerge dans son sous marin la vidéo passe en couleur, comme pour montrer sa délivrance, son re-goût à la vie.

 

Il va sans dire que John ne tardera pas à voir cette vidéo et qu’il postera certainement un petit commentaire à son propos, tout comme, souvenez vous, la fameuse vidéo inspirée du jeu vidéo « Draw Something » pour illustrer « Queen Of California », rebloguéé par John lui-même sur Tumblr.

 

Mais assez parlé je vous propose de vous faire votre propre avis, et n’hésitez pas à commenter vos impressions ! Vous allez A.DO.RER !

 

 

 

Vidéo dirigée et crée par Jimmy Smith & Rel Smith (www.ktjbpresents.com)

Illustrations par Carsten Bradley